Contre obscurantisme et islamophobie

« Je suis Charlie » : ne pas se faire récupérer

Nous sommes dans un contexte douloureux et confus. L’ « union nationale » prônée par nos chers dirigeants n’exclue pas d’intégrer l’extrême-droite (et, que le FN soit présent ou non, les idées d’extrême-droite y seront représentées), excluant par là-même celles et ceux qui se sentent mis en danger par elle.

Par ailleurs, le slogan « Je suis Charlie » est utilisé également et sans complexe par l’extrême-droite. À ce titre, je ne peux pas l’utiliser.

Comment témoigner de sa solidarité sans se faire récupérer par l’union nationale tricolore ?

Je relaie ici un certain nombre de slogans, qui ne sont pas parfaits non plus (par définition, un slogan est réducteur…), mais qui ne sont récupérables :

  • Ni par les intégristes qui trouvent que Charlie Hebdo l’avait bien mérité.
  • Ni par les islamophobes qui veulent que les musulmans s’excusent pour l’acte de terroristes, et qui défilent contre « l’islamisation de la France ».

Les affiches ci-dessous portent des slogans alternatifs au « Je suis Charlie », qui ne veut plus rien dire tellement il est utilisé à des fins différentes.

N’hésitez pas à les imprimer en A4 ou A3, une au recto et une autre au verso par exemple, à les diffuser et à les utiliser.

Je me bats contre l'islamophobie et contre l'obscurantisme : je suis antifasciste
Télécharger le fichier pdf pour l’imprimer

Je me bats contre l'islamophobie et contre l'obscurantisme
Télécharger le fichier pdf pour l’imprimer

Je suis contre l'islamophobie et l'obscurantisme - Page 1Je suis contre l'islamophobie et l'obscurantisme - Page 2
Télécharger le fichier pdf pour l’imprimer

Je suis contre l'impérialismeJe suis pour la solidarité entre les peuples
Télécharger le fichier pdf (impérialisme) pour l’imprimer

Télécharger le fichier pdf (solidarité) pour l’imprimer

Qu'ils soient nationalistes ou religieux : Uni-e-s contre tous les fascismes
Télécharger le fichier pdf pour l’imprimer

Encore une fois, ces slogans sont réducteurs.
Pour une analyse plus poussée de la situation et des enjeux, je renvoie aux textes que je relaie dans mon post précédent : « Charlie Hebdo : ne pas se tromper de colère ».

5 réflexions au sujet de « « Je suis Charlie » : ne pas se faire récupérer »

  1. Je suis antifasciste, je suis contre l’antisémitisme aussi, non….? ou alors omettez-vous la propagande antisémite de Dieudonné et Soral..?

    1. Je suis également antifasciste, ce qui inclue évidemment le combat contre l’antisémitisme et tous ceux qui le portent et le diffusent (et Dieudonné et Soral en sont les porte-drapeaux les plus dangereux actuellement).

  2. écoeurée par cette grande messe médiatique qui échappe au
    peuple de gauche dont faisait parti CHARLIE HEBDO, je me sens
    « CHARLIE »; mais je partagerai pas mon chagrin avec les partis de droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.