Archives par mot-clé : Poétique

Il faut jouer pour apprendre, et non pas apprendre pour jouer »

Discussion avec Bernard Lubat, filmée par Les mutins de pangée à L’Estaminet à Uzeste.

J’ai fait plusieurs stages avec Bernard Lubat à Uzeste. À chaque fois que je l’entends, ça me remet les idées à l’endroit, enfin à l’envers, enfin voilà quoi. Sa façon de parler de la musique dans cet entretien parle pour moi de démarches d’éducation populaire.

Quelques extraits relevés à la levée :

Continuer la lecture de Il faut jouer pour apprendre, et non pas apprendre pour jouer »

Le chant des partisans version Gilets Jaunes

Les 26 et 27 janvier 2019, des Gilets jaunes de toute la France se sont retrouvé-es à Commercy pour la première Assemblée des Assemblées. Plus de 350 personnes ont été présentes, et 75 délégations de groupes de Gilets jaunes.

Lire les paroles de cette version des Gilets jaunes, ainsi que la déclaration de fin.

Continuer la lecture de Le chant des partisans version Gilets Jaunes

Carole Thibault à Avignon : pleurer de rage face à la domination masculine

Au Festival d’Avignon cette année, Carole Thibault, directrice du Centre national dramatique de Montluçon, a refusé le Molière qui lui était remis. Par son discours, elle m’a faite pleurer moi aussi de rage, comme une conne : « J’en ai marre d’être la bouffonne au service de la domination masculine ». Merci.
Voir la vidéo, et lire des extraits retranscrits.

Continuer la lecture de Carole Thibault à Avignon : pleurer de rage face à la domination masculine

Casey nous parle de sa rage et de sa poésie

Casey est reçue dans le cadre d’un séminaire « La Plume et le Bitume ». Pendant près de 2h, elle parle des thèmes qu’elle aborde dans ses textes, et elle parle aussi de sa façon d’écrire ses textes. Intelligent, passionnant.

J’essaie de trouver le temps prochainement de noter les meilleurs passages de cette rencontre… À venir ! Dans tous les cas, je conseille de regarder la vidéo.

Continuer la lecture de Casey nous parle de sa rage et de sa poésie

Brecht – Nos défaites ne prouvent rien

Nos défaites ne prouvent rien

Quand ceux qui luttent contre l’injustice
Montrent leurs visages meurtris
Grande est l’impatience de ceux
Qui vivent en sécurité.

De quoi vous plaignez-vous ? demandent-ils
Vous avez lutté contre l’injustice !
C’est elle qui a eu le dessus,
Alors taisez-vous

Qui lutte doit savoir perdre !
Qui cherche querelle s’expose au danger !
Qui professe la violence
N’a pas le droit d’accuser la violence !

Ah ! Mes amis
Vous qui êtes à l’abri
Pourquoi cette hostilité ? Sommes-nous
Vos ennemis, nous qui sommes les ennemis de l’injustice ?

Quand ceux qui luttent contre l’injustice sont vaincus
L’injustice passera-t-elle pour justice ?
Nos défaites, voyez-vous,
Ne prouvent rien, sinon
Que nous sommes trop peu nombreux
À lutter contre l’infamie,
Et nous attendons de ceux qui regardent
Qu’ils éprouvent au moins quelque honte.

Bertolt Brecht
(1898-1956)

Musique : entre sacré et émotion pure

Je reproduis ici un article d’Aliette de Laleu publié sur le site de France Musique en février 2016 (à retrouver ici).

Il s’agit d’une « Petite histoire des applaudissements dans la musique classique », et il illustre parfaitement la dialectique qui existe, quand on parle de musique, entre sacré / technique / élitisme d’une part, et émotion / langage / partage d’autre part. L’un et l’autre se nourrissent et sont complémentaires, mais s’opposent également. C’est article est très intéressant à ce titre.

Continuer la lecture de Musique : entre sacré et émotion pure