Archives par mot-clé : Colonialisme

L’écoféminisme – Une intersectionnalité globale et radicale

L’écoféminisme est une remise en cause fondamentale de la manière dont fonctionne notre société (au sens de la société dominante : patriarcale, raciste et capitaliste). Il propose, comme outil de lutte et comme objectif (les moyens de nos luttes sont la préfiguration de nos effets recherchés), de revaloriser notre rapport à la nature.
L’écoféminisme vise l’abolition de la toute-puissance de l’espèce humaine sur ce qui l’entoure, ainsi que de toutes les formes de domination et d’exploitation (intersection classe-race-genre).

L’écoféminisme est né dans les années 1980, dans le cadre des luttes antinucléaires. Les textes écoféministes (lire l’anthologie « Reclaim » aux éditions Cambourakis) ne proposent pas de définition abstraite ou savante du mouvement, certains n’emploient pas le terme. C’est de manière empirique et non a priori que sont connectés dans ces textes les enjeux féministes et écologiques – à travers la redécouverte de l’histoire de la destruction croisée, au cours de la modernité, des femmes et de la nature.

L’écoféminisme n’est certainement pas monolithique, mais je me propose ici de partager ce qu’elle signifie pour moi.

L’écoféminisme me semble être une pensée extrêmement radicale, du fait qu’elle fait le lien entre les multiples et complexes causes et conséquences imbriquées de l’état des chose actuel qu’il s’agit de mettre à bas :
Opposition nature et culture, corps et intellect / Questions sociales et écologiques / Sacré et toute-puissance / Savoirs, cultures, ethnocentrisme / Racisme, colonialisme, impérialisme / Exploitation, maîtrise et capitalisme / Autonomie et émancipation / Religions instituées et sciences / Intersectionnalité et dominations.

Continuer la lecture de L’écoféminisme – Une intersectionnalité globale et radicale

Le djihadisme est un mouvement de résistance

Je reproduis ici un excellent entretien du quotidien suisse Le Temps avec Jacques Baud, un ancien analyste des services de renseignements stratégiques suisses. Il y parle des causes géopolitiques des violences terroristes qui atteignent aujourd’hui les pays occidentaux, et notamment la France.

Cette analyse serait à compléter par des éléments de politique intérieure, afin de comprendre pourquoi ces causes géopolitiques sont aujourd’hui appropriées par des personnes nées et vivant en France, prêtes à mourir dans le cadre de cette guerre dans laquelle ils s’engagent.

Continuer la lecture de Le djihadisme est un mouvement de résistance

Un monde immonde engendre des actes immondes – Par Saïd Bouamama

Après le texte de Julien Salingue, je relaie celui de Saïd Bouamama : « ne pas renoncer à penser face à l’horreur ».

Ce texte a été publié le 15 novembre par Saïd Bouamama sur son blog, dont je conseille fortement la lecture :
https://bouamamas.wordpress.com

Continuer la lecture de Un monde immonde engendre des actes immondes – Par Saïd Bouamama

Découvrir les penseurs de la libération africaine

Le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP) propose un cycle de formation militante sur les pensées africaines de la libération. Je relaie ici les captations vidéos des interventions de Saïd Bouamama sur ce sujet (publiées à l’origine sur le blog de ce dernier : https://bouamamas.wordpress.com)

  1. Les pensées africaines de la domination
  2. Aimé Césaire
  3. Ruben Um Nyobe
  4. Franz Fanon
  5. Patrice Lumumba
  6. Kwame Nkrumah
  7. Malcom X
  8. Ben Barka

Continuer la lecture de Découvrir les penseurs de la libération africaine

Résolution finale des 5è rencontres des Luttes des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP)

Les cinquièmes rencontres nationales des immigrations et des quartiers populaires (FUIQP) se sont tenues à Saint-Étienne les 18 et 19 avril 2015. Après avoir analysées la situation actuelle des quartiers populaires et des immigrations, les rencontres ont adoptées la motion suivante :

Continuer la lecture de Résolution finale des 5è rencontres des Luttes des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP)

Critiquer la religion, en rire, en pleurer, en parler ?

« Quel rapport avoir, quand on est anarchiste ou même plus généralement un-e militant-e aniticapitaliste athée,  aux croyants et à la croyance dans un conteste où la lutte contre l’obscurantisme et la critique des religions est instrumentalisée ? Où, par exemple, la laïcité est régulièrement brandie pour défendre des propos, lois ou comportements islamophobes ? »

Lire l’article publié en novembre 2013 sur le site antifa Brasiers et Cerisiers.

Quelques extraits choisis, l’idée étant de vous donner envie de lire tout l’article…

Continuer la lecture de Critiquer la religion, en rire, en pleurer, en parler ?