Islamophobie

Critiquer la religion, en rire, en pleurer, en parler ?

« Quel rapport avoir, quand on est anarchiste ou même plus généralement un-e militant-e aniticapitaliste athée,  aux croyants et à la croyance dans un conteste où la lutte contre l’obscurantisme et la critique des religions est instrumentalisée ? Où, par exemple, la laïcité est régulièrement brandie pour défendre des propos, lois ou comportements islamophobes ? »

Lire l’article publié en novembre 2013 sur le site antifa Brasiers et Cerisiers.

Quelques extraits choisis, l’idée étant de vous donner envie de lire tout l’article…

Extraits choisis

Ces extraits sont nécessairement sortis de leur contexte du fait qu’ils sont extraits de leur texte initial. Je ne peux que conseiller la lecture de cet article.


 

C’est la négation et l’invisibilisation de l’existence de français-es et résident-es étranger-es de confession ou de culture musulmans, et une façon de leur dire « vous n’êtes pas chez vous ici ».

C’est la perpétuation du rapport colonial de domination du blanc européen. Ça n’a rien à voir avec la lutte contre l’obscurantisme et les dominations issues de telle ou telle croyance. C’est aussi résumer les musulman-es uniquement à leur religion, comme si leurs rapports au monde et aux autres ne dépendait que de ça.

Distinction entre la lutte / la critique contre la religion (ou les croyances) et la lutte contre les croyants.

Sur cette question, on ne peut pas faire l’impasse sur le contexte. on ne peut pas faire comme si les différentes religions occupaient toutes la même place dans un pays donné à une période donnée.

Dans le contexte français de la Manif pour Tous par exemple, les positions sont bien identifiées : l’Église catholique se posait en dominant et en oppresseur en participant massivement (et financièrement) au violent discours homophobe ambiant. Ses membres se recoupent de façon conséquente avec la bourgeoisie blanche conservatrice. Ils ne subissent pas de discriminations institutionnelles, des agressions répétées et des couvertures stigmatisantes du Point ou de L’express les accusant de piller les CAFs. Ceux qui parlent de « cathophobie » en voulant établir un équivalent avec l’islamophobie sont des manipulateurs. [Voir la vidéo de l’excellent sketch « À propos du racisme anti-blanc »]

L’objectif est de combattre les dominations et de participer à  la construction d’une société libre, égalitaire et émancipée. Pas de se faire plaisir. Pas d’exclure. Pas d’imposer.

Les courants anarchistes athées ne sont pas exempts de religiosité, de certaines formes de spiritualisme et de croyances. Nous sommes le produit de notre culture et, même lorsque l’on souhaite les combattre, nous portons en nous les réminiscences des religions de nos ancêtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.