Béton arméE

Béton arméE : la culture comme arme d’émancipation

« Envisager la culture comme un moyen de reconnaissance et d’auto-organisation, une ligne de force dans la guerre pour l’émancipation. »

Excellent texte d’intention de la collection « Béton ArméE », aux éditions BBoyKonsian. Et conseils de lectures… !


Texte d’intention de Béton ArméE

Béton ArméE est une expérience d’autodéfense populaire. L’alliance d’une volonté et d’une nécessité. Publier pour partager et se reconnaître, construire une offensive culturelle et disposer d’une base autonome de diffusion des savoirs issus des ghettos et des en-dehors.

Briser les porte-voix et tous les fossoyeurs de nos hurlements. Ne pas prendre la parole pour participer au débat, mais construire une plateforme de propulsion pour ces ogives littéraires, forgées loin des projecteurs, dans l’ombre des bâtiments où le peuple des damnés conspire sa libération. Nier, briser la discussion, parce qu’il n’est plus temps. Que ceux qui croient aux mythes d’un peuple sans voix continuent leurs colloques, nous les laissons à leur bruit.

Ne pas tenter de se faire entendre du spectacle ou des puissants parce que l’émancipation ne se revendique pas et que nous ne mendions rien et encore moins des droits. Envisager la culture comme un moyen de reconnaissance et d’auto-organisation, une ligne de force dans la guerre pour l’émancipation.

Cette collection a pour but de rendre accessible aux mondes enragés des paroles de quartiers, des rêves de rupture, des mémoires de luttes, des analyses critiques sur et en provenance de toutes les rues, usines, chantiers, charters et prisons, marges et territoires de chasse du pouvoir. Parce que nous ne voulons pas participer à cet ordre des choses, mais le détruire, parce que, pour cela, il faut cesser d’être divisés et nous organiser librement. Parce qu’une puissance ingérable émerge des quartiers populaires et que nous voulons continuer à la nourrir sans la conduire.

Parce que tout cela n’est pas possible sans une indépendance économique et politique totale d’un point de vue éditorial. Parce que nous ne voulons pas fabriquer de marchandises mais distribuer des armes. La collection Béton ArméE est un chantier autonome, instable, mouvant, liquide et résolument partisan.

Loin de ces singes savants disciplinés à n’être que de sages pantins de ruelle, contre ces sous-traitants du carnage qui reproduisent d’en-bas les discours de toutes les dominations, humiliations et pacifications, il est temps de s’armer d’un non-lieu éditorial, un atelier de mécanique pour blablateurs ingouvernables et écriteurs combattants.

Quelques fous, quelque part avant.


Livres parus dans la collection Béton ArméE

Ces livres sont téléchargeables depuis le blog de Béton ArméE. On les trouve également dans les bonnes librairies.

2030 : nouvelles d’un monde qui tombe
Un projet coordonné par Skalpel, Error et Akye
Ici

Le théorème de la Hogra : Histoires et légendes de la guerre sociale
Par Mathieu RIgouste
Ici

Fables de la mélancolie
Par Skalpel
Ici

Le charbon
Avec des textes de : Lady Gaza, Abdel Hafed Benotman, Error, Hazel, El Kasmi, Rachid Santaki, E.One, Jean-Marc Rouillan, 6ta, Skalpel, Joris Lazniak.
Ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.