Archives de catégorie : Conseils de lecture

Éducation populaire et féminisme

Éducation populaire et féminisme.
Récits d’un combat (trop) ordinaire.
Analyses et stratégies pour l’égalité.

Une brochure à lire absolument :
« Cet ouvrage est le fruit d’un travail mené par onze femmes pendant plus de trois années au sein du réseau d’éducation populaire la Grenaille. C’est suite à une agression sexuelle que nous avons collectivement pris conscience de l’ampleur de l’oppression patriarcale au sein même de nos organisations de travail. Nous avons souhaité publié cet ouvrage pour agir vers plus d’égalité. Il relate à la fois l’expérience vécu au sein de l’environnement de la Grenaille mais apporte aussi des témoignages d’autres structures. Par ailleurs, vous trouverez à la fois une vulgarisation des théories féministes et des apports méthodologiques permettant de mettre au travail les rapports sociaux de sexe au sein d’un groupe.  »

Les extraits ci-dessous sont sortis de leur contexte. Lisez donc la brochure !

Continuer la lecture de Éducation populaire et féminisme

Populisme, le grand ressentiment – Eric Fassin

Alors que, dans cette élection présidentielle, on assiste à un concours de personnalités pariant sur leur charisme personnel parfois plus que sur leur programme, Eric Fassin publie aux éditions Textuel « Populisme, le grand ressentiment ».

Un livre qui vient nous interroger sur les mécanismes mis en œuvre pour mobiliser « les masses ».

Les quelques extraits ci-dessous, nécessairement sortis de leur contexte, sont issus d’un interview de l’auteur dans l’émission radiophonique La suite dans les idées.

Continuer la lecture de Populisme, le grand ressentiment – Eric Fassin

Y a-t-il une vie après le syndicalisme ? CQFD

En décembre 2016, le numéro de CQFD, journal hautement recommandable, publiait un dossier sur le thème « Y a-t-il une vie après le syndicalisme ».
J’ai relevé les extraits (nécessairement sortis ici de leur contexte) qui m’ont le plus intéressée. À vous de lire la totalité du dossier…

Continuer la lecture de Y a-t-il une vie après le syndicalisme ? CQFD

Nouvelles pratiques démocratiques

Cet automne est sorti aux éditions La Découverte le livre « Le coup d’état citoyen – Ces initiatives qui réinventent la démocratie », écrit par Elisa Lewis et Romain Slitine. Il fait le tour d’un grand nombre d’expériences qui imaginent et mettent en pratique de nouvelles formes démocratiques, horizontales et égalitaires, alternatives à la démocratie représentative traditionnelle.

Continuer la lecture de Nouvelles pratiques démocratiques

Construire l’autonomie – Se réapproprier le travail, le commerce, la ruralité

Je reproduis ici la préface du livre « Construire l’autonomie – Se réapproprier le travail, le commerce, la ruralité », publié par l’Offensive Sociale et Libertaire (OSL) en 2013 aux éditions L’échappée, dans la collection Pour en finir avec.

Dans ce livre, dont je vous conseille la lecture, on trouvera quatre parties :

  • Travail, quel sens ? Revaloriser les savoir-faire et la culture de métier
  • Un commerce sans capitalisme. Retrouver de l’autonomie dans les échanges
  • Nous voulons la terre ! La ruralité comme espace de résistance
  • Précaires pourquoi ? S’affranchir de la dépendance économique

Continuer la lecture de Construire l’autonomie – Se réapproprier le travail, le commerce, la ruralité

Histoire du mouvement ouvrier chrétien

Je reproduis ici l’annexe au livre de Paul Masson « Chemins et mémoires », dans laquelle il présente l’évolution du mouvement ouvrier chrétien.

Je conseille la lecture de son livre, dans lequel il décrypte l’ensemble de sa vie d’adulte, son parcours professionnel et son engagement dans l’éducation populaire. À travers son expérience personnelle, i donne un éclairage sur l’histoire sociale de l’après-guerre à nos jours, et sur la façon dont se construit la « culture » en chacun de nous.
« Chemins et mémoires », de Paul Masson, aux Éditions du Petit Pavé.
Visitez le site web de Paul : http://paulmasson.atimbli.net

Continuer la lecture de Histoire du mouvement ouvrier chrétien

Révolution espagnole – Trois conceptions

Dans son livre « Hommage à la Catalogne », qu’il a écrit en 1938, George Orwell livre un témoignage extrêmement intéressant d’une période qui reste très méconnue en France : la guerre d’Espagne, la révolution espagnole. Je conseille très fortement la lecture de ce livre. Il est très facile à lire, et extrêmement intéressant.

J’en reproduis ici un extrait qui m’a particulièrement marquée. Un passage où il présente les conceptions des trois grandes forces politiques du côté révolutionnaire : celle du PSUD (parti socialiste espagnol, qui soutenait en fait la ligne du parti communiste), celle du POUM (parti marxiste trotskiste), et celle des anarchistes.

L’ensemble du livre contribue à donner le contexte précis dans lequel ces conceptions s’inscrivent, et c’est pourquoi j’en conseille la lecture intégrale. Cependant, il me semble que la façon dont Orwell présente ces trois conceptions dépasse largement le contexte dans lequel elles se situent. Elles nous parlent à toutes et tous dans les choix stratégiques que nous avons à faire dans chacune de nos luttes.

Continuer la lecture de Révolution espagnole – Trois conceptions

La haine de la démocratie – Jacques Rancière

Je reporte ici des extraits du livre « La haine de la démocratie », de Jacques Rancière, qui m’ont particulièrement intéressée. Cet essai est à retrouver aux éditions La fabrique, paru en 2005.

Ces extraits sont nécessairement sortis de leur contexte.

Quatrième de couverture

Hier encore, le discours officiel opposait les vertus de la démocratie à l’horreur totalitaire, tandis que les révolutionnaires récusaient ses apparences au nom d’une démocratie réelle à venir. Ces temps sont révolus. Alors même que certains gouvernements s’emploient à exporter la démocratie par la force des armes, notre intelligentsia n’en finit pas de déceler, dans tous les aspects de la vie publique et privée, les symptômes funestes de l’ « individualisme démocratique » et les ravages de l’ « égalitarisme » détruisant les valeurs collectives, forgeant un nouveau totalitarisme et conduisant l’humanité au suicide.
Pour comprendre cette mutation idéologique, il ne suffit pas de l’inscrire dans le présent du gouvernement mondial de la richesse. Il faut remonter au scandale premier que représente le « gouvernement du peuple » et saisir les liens complexes entre démocratie, politique, république et représentation. À ce prix, il est possible de retrouver, derrière les tièdes amours d’hier et les déchaînements haineux d’aujourd’hui, la puissance subversive toujours neuve te toujours menacée de l’idée démocratique.

Continuer la lecture de La haine de la démocratie – Jacques Rancière