Culture Résistance

De l’éducation populaire à sa domestication par la « culture »

« Il y a cinquante ans, le général de Gaulle présidait à la création du ministère des affaires culturelles. La naissance de cette institution a précipité le déclin d’un autre projet, à présent méconnu : l’éducation politique des jeunes adultes, conçue dans l’immédiat après-guerre comme un outil d’émancipation humaine. Pour ses initiateurs, culture devait rimer avec égalité et universalité. »

Par Franck Lepage, ancien directeur du développement culturel à la Fédération française des maisons des jeunes et de la culture. Auteur et interprète de la conférence théâtrale L’éducation populaire, Monsieur, ils n’en ont pas voulu…, 2007 (Le Cerisier, Cuesmes, Belgique), et ancien membre de la coopérative d’éducation populaire Le Pavé.
A lire sur le site du Monde diplomatique, mai 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.