Lee Gordon

La croisade de Lee Gordon – Chester Himes

Roman de Chester Himes publié en 1947.

Richard Wright auteur de la préface : « *J’affirme très nettement que ces pages sont les premières à donner une peinture d’une indubitable authenticité quant aux rapports entre les noirs, les communistes et les syndicats. […] C’est une cruelle mise à nu du Noir, du parti communiste, du syndicalisme et des sentiments négrophobes du prolétariat américain.»

En voici quelques extraits

Et je conseille aussi la lecture de l’article que le Bougnoulosophe a fait sur le bouquin.

Quelques extraits donc :

On avait tellement malmené les Noirs, on leur avait tellement menti, on les avait si souvent trahis, qu’il avait honte de leur offrir l’espoir d’un nouveau paradis de fabrication blanche.

La situation ne nous permet pas de faire de l’agitation. Ce serait manquer de patriotisme. Mais comment recruter sans agitation ? Pis encore, nous n’avons pas le moindre prétexte pour susciter des conflits.

Vous n’avez d’influence que dans l’usine. Or les Nègres ne vivront jamais sur un pied d’égalité avec leurs camarades Blancs dans l’usine s’ils ne jouissent pas de la même égalité dans la rue et surtout devant le guichet d’embauche.

Smitty : Les syndiqués ne sont plus forts que parce qu’ils sont unis. Si chaque groupe a des exigences particulières, il n’y a plus d’unité.
Lee : Et sans égalité, il n’y a pas d’unité non plus.

Lee : Faut-il vraiment que nous reconnaissions nos amis ? S’ils étaient vraiment nos amis, ils n’auraient pas besoin de nous le dire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *