Qu’est-ce que « les droits culturels » ?

Les droits culturels constituent une vision de la Culture fondée sur les notions de droit créance, de diversité et d’identité. Pour ses promoteurs qui cherchent à faire reconnaître cette notion comme « droit fondamental », il visent à garantir à chacun la liberté de vivre son identité culturelle, comprise comme « l’ensemble des références culturelles par lesquelles une personne, seule ou en commun, se définit, se constitue, communique et entend être reconnue dans sa dignité » (Déclaration de Fribourg sur les droits culturels, 2007).

La Déclaration de Fribourg sur les droits culturels promeut la protection de la diversité et des droits culturels au sein du système des droits de l’homme. Elle est le fruit d’un travail de 20 ans d’un groupe international d’experts, connu sous le nom de « Groupe de Fribourg » coordonné par Patrice Meyer-Bisch. Cette Déclaration rassemble et explicite les droits culturels qui sont déjà reconnus, mais de façon dispersée, dans de nombreux textes internationaux.

En vidéo…

Une vidéo conçue pour un large public, et réalisée par les centres culturels belges (publiée par l’ASTRAC, Réseau des professionnels en Centres culturels et l’ACC, Association des Centres culturels de la Communauté française).

Pourquoi une déclaration des droits culturels ?

« À l’heure où les instruments normatifs relatifs aux droits de l’homme se sont multipliés avec une cohérence qui n’est pas toujours assurée, il peut sembler inopportun de proposer un nouveau texte. Mais, face à la permanence des violations, au fait que les guerres actuelles et potentielles trouvent en grande partie leurs germes dans les violations de droits culturels, que nombre de stratégies de développement se sont révélées inadéquates par ignorance de ces mêmes droits, nous constatons que l’universalité et l’indivisibilité des droits de l’homme pâtissent toujours de la marginalisation des droits culturels. Le récent développement de la protection de la diversité culturelle ne peut être compris, sous peine de relativisme, sans un ancrage dans l’ensemble indivisible et interdépendant des droits de l’homme, plus spécifiquement sans une clarification de l’importance des droits culturels. La présente Déclaration rassemble et explicite les droits qui sont déjà reconnus, mais de façon dispersée dans de nombreux instruments. Une clarification est nécessaire pour démontrer l’importance cruciale de ces droits culturels ainsi que des dimensions culturelles des autres droits de l’homme. Le texte proposé est une nouvelle version, profondément remaniée d’un projet rédigé pour l’UNESCO par le groupe de travail international, peu à peu appelé « groupe de Fribourg », car il est organisé à partir de l’Institut interdisciplinaire d’éthique et des droits de l’homme de l’Université de Fribourg, en Suisse. Issu d’un large débat avec des acteurs d’origines et de statuts très variés, cette Déclaration est confiée aux personnes, aux communautés, aux institutions et organisations qui entendent participer au développement des droits, libertés et responsabilités qu’elle énonce.

Télécharger la déclaration de Fribourg de 2007

Pour en savoir plus, vous pouvez aller visiter le site du Réseau Culture 21 ainsi que le portail Droits culturels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.