Confusion

Confusionnisme : que penser d’Étienne Chouard ? (par exemple)

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je suis prêt à me battre pour que vous puissiez le dire ». Voltaire

Certain-es poussent de hauts cris en invoquant « la liberté d’expression » quand d’autres affirment ne pas avoir de tolérance à l’égard de l’extrême-droite et de celles et ceux qui colportent leurs idées.

Mais être démocrate, ce n’est pas se taire et laisser-faire quand des personnes diffusent des idées ou agissent contre la démocratie, l’égalité, la liberté. Être démocrate, c’est au contraire lutter contre cela.

Quel rapport avec Étienne Chouard ?

Étienne Chouard est ce qu’on appelle un « confusionniste ». C’est-à-dire qu’il diffuse une confusion politique en s’appliquant à brouiller les marqueurs politiques. Ce faisant, il dédiabolise et banalise l’extrême-droite et les idées fascistes.
Concrètement, les confusionnistes instrumentalisent la maxime de Voltaire pour prétendre que toutes les idées se valent, y compris celles qui prônent la haine (incitation à la haine, discriminations, boucs-émissaires, théories du complot etc. contre les femmes, les migrant-es, les juif-ves, les musulman-es…), et que les anti-démocrates, les violent-es, ne sont pas celles et ceux qui diffusent ces idées mais celles et ceux qui les combattent.

De multiples articles permettent de mieux comprendre en quoi le confusionnisme est si dangereux pour la démocratie, pour la liberté et l’égalité. En voici quelques uns :

  • « Devenir fasciste, avec la confusion, c’est possible ! ». Par Yannis Youlountas. La Horde. Ici

Sur Étienne Chouard spécifiquement :

  • [VIDÉO] : « Étienne Chouard : la grande confusion ». Par Yannis Youlountas. La Horde. Ici
  • [VIDÉO] : « Le confusionnisme d’Étienne Chouard, épisode 1 ». Observatoire des réseaux. Ici
  • « Il y a aussi des personnes qui créent et profitent de la confusion : le vrai visage d’Étienne Chouard ». Quartiers libres. Ici
  • « Chouard s’explique, s’enfonce et renonce ». La Horde. Ici
  • « Dire non au confusionnisme d’Étienne Chouard ». La Horde. Ici
  • « Qui est vraiment Étienne Chouard ? ». Blog Mediapart. Ici
  • « Alerte antifasciste : Étienne Chouard est invité (…) ». Rebellyon. Ici

Sur les tentatives de récupérer le mouvement des gilets jaunes :

  • « Les antisémites tentent de récupérer le mouvement des gilets jaunes ». Street Press.  Ici
  • Comment l’ultra-droite antisémite veut tirer profit des gilets jaunes. Le JDD. Ici

2 réflexions au sujet de « Confusionnisme : que penser d’Étienne Chouard ? (par exemple) »

  1. Nonobstant, on a tort si on interdit quiquonque d’exprimer ses idées, car ces idées ne s’arrêtent pas d’exister parce qu’on les bouche, on les cache ou on les tait. Elles sont là, prêtes à se monter à la moindre faiblesse, à la moindre crise économique…

    L’important est d’éduquer la population à comprendre que ces idées sont toxiques.
    Si on interdit leur liberté d’expression, on leur donne le droit d’interdir la nôtre et on perpétue la confrontation, la haine, l’intolérance et la stupidité humaine.

    Voltaire avait raison.

    1. En réponse au message ci-dessus :
      Il ne s’agit pas d’interdire des idées, mais de les combattre. Les pratiques telles que celles de Chouard ne combattent pas les idées d’extrême-droite : au contraire, elles facilitent voire relaient leur expression. Cela ne contribue pas à « éduquer la population à comprendre que ces idées sont toxiques », mais au contraire diffuse et normalise ces idées. Ces pratiques n’ont rien de commun avec les préconisations de Voltaire en matière de liberté d’expression, puisqu’elles contribuent au contraire à normaliser des idées fortement liberticides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.