Machine

C.V. Adeline de Lépinay

C.V. Adeline de Lépinay

Pratique, recherche, formation : ouverte aux demandes d’interventions pour animer et nourrir des réflexions collectives autour des pratiques et postures d’éducation populaire, d’organisation collective, de lutte pour la transformation sociale, de posture pour accompagner des processus d’émancipation.
Je ne suis pas une formatrice à plein temps, ni une intellectuelle qui observe pour théoriser : je tâche de pratiquer et de mettre à l’épreuve mes convictions, et à côté de cela je propose d’accompagner les réflexions des groupes intéressés par les mêmes questions que moi, et j’essaie de poser des choses par écrit quand je ressens le besoin de les ordonner. Je suis toujours un peu embêtée quand on me demande « une formation sur l’éducation populaire », car je ne sais toujours pas bien la définir avec des mots (et je crois que je m’en fiche un peu). En revanche, si vous avez des choses à travailler collectivement, besoin de vous lancer dans un processus d’éducation populaire, appelons-nous. Je me reconnais dans l’Appel du réseau des Crefad aux artisan-es de formation.
Pour les professionnel·les, j’interviens avec un statut autoentrepreneur, faute de mieux.

Ouverte aux propositions d’emploi salarié en Ile-de-France dans mon champ de compétences et d’intérêt : éducation populaire, pratiques culturelles et artistiques, développement du pouvoir d’agir, postures professionnelles pour prendre en compte les savoirs de l’expérience et favoriser la participation des usager·es et des habitant·es, lutte contre les discriminations et les inégalités, écologie sociale et populaire.

  • Éducation populaire : dynamiques collectives pour construire notre émancipation individuelle et collective et nos capacités à transformer les rapports sociaux (en savoir plus ici).
  • Organizing : pratiques syndicales et associatives étatsuniennes de mobilisation « grassroot », de formation des militant·es, de construction d’organisations et de stratégies de luttes pour peser dans les rapports de force (à utiliser pour interroger nos pratiques et puiser de l’inspiration sans en reproduire les dérives) (en savoir plus ici).

ACTIVITÉS AUTONOMES

Autrice de l’ouvrage « Organisons-nous ! Manuel critique »

Sorti le 7 novembre 2019 aux éditions Hors d’Atteinte.
Croisant des démarches à visée émancipatrice de l’éducation populaire et des stratégies étatsuniennes d’organizing, ce livre veut contribuer aux réflexions militantes qui cherchent à agir concrètement pour une transformation sociale qui soit réellement émancipatrice. Il explore la tension entre éthique et efficacité, la cohérence nécessaire entre les moyens et les fins, afin de ne pas reproduire et perpétuer dans nos mouvements les mécanismes que l’on prétend combattre. Voir articles et vidéos de présentation. Lire l’avant-propos, qui présente ce qui m’a amenée à écrire ce livre.

Schéma Organisons-nous

Formations, déformations, animation d’ateliers et de réflexions collectives, interventions ponctuelles mêlant dynamiques d’éducation populaire, d’émancipation et d’organisation collective :
  • Pour des professionnel·les (animation, travail social, direction) et militant·e·s bénévoles associatifs : foyers de jeunes travailleurs, centres sociaux, CNDH Romeurope, Habitat et humanisme, L’îlot, la Fabrik coopérative, Institut de la concertation et de la participation citoyenne, CNAJEP, professionnel·les de l’éducation permanente en Belgique (…)
  • Pour des professionnel·les travaillant dans des collectivités territoriales
  • Pour des étudiant·es : différents DUT carrières sociales
  • Pour des collectifs de militant·es : lieu autogéré du bassin minier, habitant·es du quartier Franc-Moisin à Saint-Denis, Attac France et différents comités locaux d’Attac, Alternative libertaire – Union Communiste Libertaire, L’école émancipée, gilets jaunes de Saône-et-Loire (…)
  • Animatrice de « croisements des savoirs et des pratiques » avec ATD Quart Monde pour la prise en compte des savoirs de vie des personnes en situation de grande pauvreté
  • Participation à des débats et tables rondes : université des savoirs associatifs, séminaire de l’Institut bell hooks Paulo Freire,
Recherche aux États-Unis sur la diversité des pratiques de union & community organizing

De septembre à décembre 2017, grâce à une bourse de la commission franco-américaine Fulbright. Recherche sur la façon dont les labor & community organizing étatsuniens interrogent nos pratiques d’éducation populaire, d’auto-organisation, de démocratie et de luttes en France. Boston, Chicago, New-York : 90 entretiens, 69 observations.

Sélection de publications

« Organisons-nous ! Manuel critique ». Ouvrage paru aux éditions Hors d’atteinte en novembre 2019. 288 pages, 18€.

Chapitre sur l’éducation populaire dans l’ouvrage collectif coordonné par Laurence De Cock et Irène Pereira : « Les pédagogies critiques », paru aux éditions Agone en janvier 2019. 140 pages, 12€.

Articles :

Autres activités
  • Membre du comité de préparation et d’animation du premier Parlement libre des jeunes en Ile-de-France avec l’association AequitaZ (réalisation en décembre 2014) ;
  • Membre du réseau des pédagogies radicales ;
  • Création en 2014 et animation de ce blog http://www.education-populaire.fr à destination des militant·e·s et professionnel·le·s ;
  • Membre du comité de pilotage de l’ANESM (Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux) pour une étude sur la participation des usager·e·s dans les établissements ou services sociaux ou médico-sociaux (ESSMS) suite à la Loi 2002-2 (2013-2014) ;
  • Membre du comité de programmation de la Foire à l’autogestion (2012 à 2015) ;
  • Pendant mes études, j’ai notamment travaillé sur les politiques dites de démocratisation culturelle en réalisant une recherche sur les publics des manifestations culturelles gratuites et en plein air (mémoire de maîtrise), ainsi que sur la spectacularisation des musiques traditionnelles et rituelles (mémoire de DESS).

POSTES SALARIÉS

Responsable de l’appui au réseau militant au sein de l’association Attac France, depuis février 2019 : accompagner la capacité des divers espaces d’engagement (comités locaux, espaces de travail nationaux, groupes spécifiques…) à animer la vie militante de l’association.

Coordinatrice France de la mobilisation internationale « Rise for climate » au sein de l’ONG internationale 350.org, de juin à septembre 2018 : mobilisation et accompagnement de collectifs locaux et autonomes en vue de la mobilisation mondiale du 8 septembre 2018 pour le climat.

Organisatrice de community organizing à l’Alliance citoyenne d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) de 2015 à 2017 (2 années scolaires), après avoir été membre du collectif OCIF à l’origine du lancement de ce projet (novembre 2014). Mobilisation des habitant·es d’un quartier populaire, formation et accompagnement des membres, accompagnement des collectifs vers l’autonomie.

Responsable du pôle socio-éducatif à l’Union régionale des Foyers de jeunes travailleurs d’Ile-de-France (URHAJ-IDF), de 2011 à 2015 (4 ans) : animation d’un réseau de 250 professionnel·les du travail social et de l’animation socio-éducative, formation et accompagnement des équipes, animation de dynamiques pour favoriser l’implication des résident·es. (Voir notamment les 4 films sur l’implication issus de ce travail collectif, et qui peuvent servir de points de départ aux réflexions d’autres collectifs : 1/ Pourquoi s’impliquer ?, 2/ Comment favoriser l’implication ?, 3/ Quelles formes d’implication ?, 4/ Quels sont les effets de l’implication ?)

Déléguée générale de l’association MESH – Musique Et Situations de Handicap – de 2007 à 2011 (4 ans) : musique pour tou·te·s, contre l’élitisme culturel, formation des professeur·es de musique, des chargé·es de médiation, des professionnel·les du secteur du handicap, du sanitaire et social. Gestion de l’association (5 permanent·es), recherche de financements, coordination de la réalisation des orientations de l’association.

Chargée de production dans le secteur artistique, de 2004 à 2006. Organisation de dates, de tournées, d’enregistrements, de festivals : Théâtre de Suresnes Jean Vilar, label Naïve, Forum des images de Paris, Festival Paris Quartier d’été, Concert Hall de Limerick (Irlande).

Formation initiale à l’université Paris-Dauphine de 2000 à 2005 : Maîtrise des sciences de la gestion, spécialité gestion de projets, puis DESS Gestion des institutions culturelles.


ET AUSSI

(et pour moi ça veut dire beaucoup)

  • Vocaliste, percussionniste et claviériste avec Alain Mion & the new Cortex, reformation du groupe de jazz-funk-psyche mythique des années 1970 (New Morning en 2008, 2009, 2010 et 2017, Enregistrement pour Mezzo en 2009, Petit Journal Montparnasse en 2012 et 2016, Jazz Cafe London en 2017, Macki Festival en 2017)
  • Mezzo-soprano du sextet vocal jazz a cappella Anything goes
  • Voix pour José Le Gall, pour des musiques d’habillage et de pub
  • Des images et des chansons, à retrouver sur Instagram
  • Déconstruction des normes musicales et travail de l’improvisation lors des stages Imagin’actions éduc’actives avec Bernard Lubat et ses complices à Uzeste.
  • Membre de l’association Alphatis avec laquelle j’apprends l’arabe darija d’Afrique du nord
  • Volleyeuse section « loisir » (mais le loisir, c’est sérieux)

Une réflexion sur « C.V. Adeline de Lépinay »

  1. Je viens de lire ton parcours, c’est très mobilisateur, continue de VIVRE INTENSÉMENT en gardant au centre la recherche permanente d’être le plus cohérente avec ce qui pour toi est le plus important : le SENS.

    amicalement
    Paul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Démarches collectives pour l'émancipation et la transformation sociale