Cancion sin miedo

Cancion sin miedo

Vivir Quintana, figure de proue du mouvement féministe mexicain, est l’autrice du magnifique « Canción sin miedo », devenu un hymne du mouvement contre les violences faites aux femmes.

Sous la vidéo : les paroles en espagnol, une version en français, et les accords.

Paroles

Que tiemble el Estado, los cielos, las calles
Que tiemblen los jueces y los judiciales
Hoy a las mujeres nos quitan la calma
Nos sembraron miedo, nos crecieron alas

A cada minuto de cada semana
Nos roban amigas, nos matan hermanas
Destrozan sus cuerpos, los desaparecen
¡No olvide sus nombres, por favor, Señor Presidente!

Por todas las compas marchando en Reforma
Por todas las morras peleando en Sonora
Por las comandantas luchando por Chiapas
Por todas las madres buscando en Tijuana
Cantamos sin miedo, pedimos justicia
Gritamos por cada desaparecida
Que resuene fuerte: ¡Nos queremos vivas!
Que caiga con fuerza el feminicida

Yo todo lo incendio, yo todo lo rompo
Si un día algún fulano te apaga los ojos
Ya nada me calla, ya todo me sobra
Si tocan a una, respondemos todas

Soy Claudia, soy Esther y soy Teresa
Soy Ingrid, soy Fabiola y soy Valeria
Soy la niña que subiste por la fuerza
Soy la madre que ahora llora por sus muertas
Y soy esta que te hará pagar las cuentas
(¡Justicia! ¡Justicia! ¡Justicia!)

Por todas las compas marchando en Reforma
Por todas las morras peleando en Sonora
Por las comandantas luchando por Chiapas
Por todas las madres buscando en Tijuana
Cantamos sin miedo, pedimos justicia
Gritamos por cada desaparecida
Que resuene fuerte: ¡Nos queremos vivas!
Que caiga con fuerza el feminicida

Y retiemble en sus centros la tierra
Al sororo rugir del amor
Y retiemble en sus centros la tierra
Al sororo rugir del amor

Version française

Une version par la chorale féministe bordelaise Le cri du peuple, à voir ici

Que tremble la rue l’État et ses complices
Que tremblent les juges et toutes les polices
Aujourd’hui les femmes nous perdons notre calme
Et sèment la terreur, nous n’avons plus peur

Pas une minute, pas une semaine
Sans qu’ils violent nos amies, assassinent nos sœurs
Détruisent leur corps, les rayent de la terre
N’oublions pas leur nom, n’oublions pas leur mort

Pour toutes les camarades luttant à Reforma
Pour toutes les filles qui se battent à Sonora
Pour les commandantes et combattantes au Chiapas
Pour toutes les mères qui vous cherchent à Tijuana
Nous chantons sans peur, nous hurlons vos noms
Exigeons justice pour vos disparitions
Pour rester vivantes ensemble nous luttons
À bas le féminicide : nous le détruirons

On incendiera tout, on cassera tout
Si un jour un homme force tes yeux à s’éteindre
Plus rien n’nous f’ra taire on n’a plus rien à craindre
Si vous en touchez une, nous répondrons toutes

Soy Claudia, soy Esther y soy Teresa
Soy Ingrid, soy Fabiola y soy Valeria
Nous sommes la fille que t’as prise par la force
Nous sommes la mère qui à présent pleure ses mortes
Et nous sommes celles qui t’f’ront payer la note
Justicia! Justicia! Justicia!

Pour toutes les camarades luttant à Reforma
Pour toutes les filles qui se battent à Sonora
Pour les commandantes et combattantes au Chiapas
Pour toutes les mères qui vous cherchent à Tijuana
Nous chantons sans peur, nous hurlons vos noms
Exigeons justice pour vos disparitions
Pour rester vivantes ensemble nous luttons
À mort le féminicide, et nous gagnerons

Accords

Am – C
G – F / E / Am

Pont (Soy Claudia…) :
C / G – Dm / Am
C / G – F / E / Am
F / E / Am

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.