Partout la culture

La participation culturelle

Le 8 décembre 2020, en ligne, Images en bibliothèque organisait une Rencontre professionnelle sur la participation culturelle. Il s’agissait de réfléchir à comment dépasser l’ambition de démocratisation culturelle, qui consiste à « rendre accessible au plus grand nombre
les œuvres capitales de l’humanité » (selon les mots d’André Malraux lors de la création du ministère de la Culture en 1959), pour construire la possibilité que le public ne soit plus simplement les spectateurs ou les simples destinataires des œuvres.

Retrouvez :

  • Tous les contenus de cette rencontre sur le site d’Images en bibliothèques, avec un grand nombre d’interventions passionnantes en vidéos.
  • Ci-dessous, la vidéo d’ouverture, par Jean-Yves de Lépinay, Président d’Images en Bibliothèques, sous laquelle j’ai noté les éléments qui m’ont le plus intéressée.
  • Ici, des vidéos de Patrice Meyer Bisch parlant de la notion de droits culturels et de ses conséquences, au cours de cette même rencontre.

Il n’y a pas d’activité culturelle sans qu’il y ait au moins un peu de participation.
Idée : aller plus loin que la démocratisation culturelle : aller vers une démocratie culturelle.
Les droits culturels : le droit pour tous à participer pleinement à la vie de sa propre culture // VS //  Favoriser la rencontre du public avec des œuvres légitimées par le temps et les structures de la société.
Pas de hiérarchie entre les cultures. Pratiques triviales ou sublimes. Cultures multiples, vivantes.
Résonne avec la notion d’éducation populaire, de pédagogies critiques, de démocratie participative.

Posture de consommateur, de consommateur critique // VS // Injonction à la participation.
Lieux d’échange, de recherche, de dialogue.
Rôle culturel, rôle politique.

Francis Jeanson (philosophe) :
« … fournir aux hommes le maximum de moyens d’inventer ensemble leurs propres fins. Il s’agit en somme de réveiller, au cœur de nos cités, la fonction civilisatrice : celle qui postule, dans le plus simple habitant de quelque village ou de quelque quartier que ce soit, un citoyen à part entière – une exigence de sens, capable de contribuer personnellement à la gestion de la collectivité et à la création de ses valeurs. »

Pour que ces idées ne soient pas que des discours : quels outils, moyens mis en œuvres, publics auxquels on s’adresse.
Différentes modalités de participation ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.